Numéro
J. Physique Lett.
Volume 37, Numéro 3, mars 1976
Page(s) 49 - 52
DOI https://doi.org/10.1051/jphyslet:0197600370304900
J. Physique Lett. 37, 49-52 (1976)
DOI: 10.1051/jphyslet:0197600370304900

Mise en évidence possible d'une couche limite de perméation à un interface smectique A - solide par l'étude d'ondes transversales ultrasonores

A. Rapini

1. Département de physique, Université de Sherbrooke, Sherbrooke, Québec, Canada


Abstract
Transverse ultrasonic waves may give in some geometrical conditions a convenient way to study the permeation boundary layer in smectic A. The penetration length and the acoustic impedance of such a wave in smectic are calculated and tum out to have an original behaviour related to the existence of the boundary layer.


Résumé
La réflexion d'ondes ultrasonores transversales à un interface solide-Smectique A devrait permettre une mise en évidence de la couche limite de perméation. Les ondes sonores transversales ne se propagent pas en général dans un smectique (sauf dans le plan normal à l'axe optique). Elles s'amortissent sur des longueurs du type de celles des liquides simples. Nous avons calculé l'impédance acoustique d'un tel interface. Son comportement en fréquence se révèle assez original du fait de l'existence d'une couche limite de perméation.

PACS
6130 - Liquid crystals.
6260 - Acoustic properties of liquids.

Key words
liquid crystals -- ultrasonic reflection -- permeation boundary layer -- transverse ultrasonic waves -- penetration length -- acoustic impedance -- smectic